Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Désargence.over-blog.com

Sortir de l'impasse, appel des 138 économistes

13 Mars 2020, 17:54pm

Publié par AUPETITGENDRE Jean-François

Un collectif d'économistes atterrés a publié aux éditions Les Liens qui libèrent, ce manifeste de 224 pages,  paru en novembre 2016.

Les 138 économistes tentent de nous proposer un nouveau deal pour répondre à l’urgence économique et sociale et redonner espoir aux classes populaires. «Nous proposons à nos concitoyens, aux mouvements associatifs, syndicaux et politiques, d'ouvrir un débat sur la mise en œuvre d’un plan de sortie de crise ...»

Le constat d'un état de crise quasi permanent est très clair: “C’est une crise économique, sociale, écologique…, une finance dérégulée…, un formidable gaspillage environnemental…, la crise du modèle néolibéral…, la soumission aux exigences du marché…, la discipline budgétaire…, l’emballement des dettes…,la défiance des populations…, la reproduction des vieilles recettes…, l’austérité consubstantielle aux traités européens…., la volonté des multinationales…, etc.”  Rien à redire à ce constat, il paraît évident. 

C'est quand les 138 nous invitent à de l'audace, de l'audace, que le soufflet retombe. Les propositions sont pour le moins "généralistes":  “une fiscalité redistributiste, des dépenses publiques soutenues, une dynamique salariale, une réduction du temps de travail, la garantie des droits du travail, la création d’emplois de qualité, envisager un nouvel âge des solidarités, questionner le revenu inconditionnel…” L'éternelle utopie du socialisme aurait été pensable jusqu'à l'émergence du néolibéralisme dans les années 1970, mais le rapport de force s'est depuis inversé. L'oligarchie mondialisée a cumulé à son profit tous les pouvoirs (économique, politique, médiatique, répressif...) et nous a tous rendus complices et dépendants du système.

Le programme des 138 est vaste: transition écologique, plein emploi, contrôle de l'économie spéculative, démocratie participative, primat de l'humain sur la recherche des profits financiers,  Union européenne débarrassée de ses contraintes constitutionnelles, réhabilitation de l'impôt et de la dépense publique, alliance autour du commun (Laval et Dardot), du convivialisme (MAUSS)... On peine à trouver quelques propositions réellement innovantes qui sortent du cadre capitaliste. Les mêmes outils, les mêmes techniques, les mêmes dogmes de croissance et de marchandisation n'aboutissent qu'à un "capitalisme tronqué" de quelques unes de ses tares miraculeusement soignées. 

Si le titre, "Sortir de l'économie" était excellent et prometteur, les "alternatives crédibles à portée de main" restent très conservatrices. Une troisième voie ni libérale, ni collectiviste était annoncée, mais les 138 ont échoué à produire un modèle neuf et son mode d'emploi. Il reste que ce travail collectif est excellent à titre de démonstration de l'évidence que, travailler dans la marge ne changera plus guère la page, qu'il nous faut prendre une page blanche et tout réécrire. Tout réécrire ne veut pas dire faire table rase du passé, mais au moins éliminer les pivots qui conditionnent l'ensemble: l'argent et la valeur,  la marchandise et le travail, l’État et le marché...

 

Commenter cet article