Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Désargence.over-blog.com

L'électricité après l'argent...

5 Janvier 2020, 14:33pm

Publié par Bapou

     La question de l'énergie électrique s'est posée dès les premiers jours après l'effondrement du système monétaire. Sans salaires, qui prendrait le risque d'entretenir une centrale nucléaire, de passer des nuits à surveiller les écrans de contrôle d'une centrale thermique, qui risquerait sa peau pour grimper en haut d'un pylône haute-tension endommagé par la foudre ou la neige? Et de fait, il y eut très vite quelques mémorables coupures de courant qui nous ont fait comprendre dans quelle dépendance nous étions  vis à vis de l'électricité.

       Sans distribution de courant, plus de chauffage, plus de lumière, plus de communication, de refroidissement, de micro-ondes, de trains, de métros, de portes électriques qui s'ouvrent ou se referment, plus de compresseur pour faire arriver l'eau dans les maisons. Cela revient à vivre comme au temps des cavernes mais dans des appartements hightech et connectés.

      Les employés ont vite compris qu'il était impensable de paralyser ainsi le système. D'ailleurs, une centrale électrique ne s'arrête pas simplement en appuyant sur un bouton! C'est particulièrement vrai dans les centrales nucléaires qui peuvent s'arrêter mais pas s'éteindre. Si elles ne produisent plus d'électricité, elles continuent à émettre de la radioactivité et réclament une surveillance constante. 

        Sans salaires et sans directives de leur hiérarchie, les électriciens sont pour la plupart restés en poste. Mais ils en ont profité pour retrouver l'essentiel de leur travail, la maîtrise des sites depuis longtemps confiés à des sous-traitants, à des contractuels ni formés ni compétents.

       Du coup, les techniciens ont pris l'initiative de faire appel à des chercheurs jusque là ostracisés, au motif que leurs champs de recherches n'étaient pas porteur de profits financiers suffisants ou contrecarraient les intérêts de lobbies. Le moteur sterling, les systèmes de fusion froide, de stockage de l'énergie, etc. ont refait surface.  Bien sûr, nul ne pouvait savoir à cette époque qui avait l'idée de génie et qui était simple charlatan, quelle technologie s'adapterait à une société sans argent ou en perdrait tout moyen d'exercice. D'autres chercheurs s'étaient depuis longtemps attachés à copier le système naturel de la photosynthèse mais sans succès faute de moyens et de crédits.   Mais,  si l'argent empêchait ces innovations, l'absence d'argent les favorisait. Le tri se fera de lui-même plus tard.

      Une des premières innovations fut de multiplier les possibilités de productions locales d'électricité à petite échelle à partir de la biomasse, de la méthanisation, du micro hydraulique, de la géothermie, de la houle, des marées, etc. Quiconque était capable de produire de l'électricité à une collectivité avec un minimum de transport d'énergie, donc de perte, de stocker  cette énergie pour pallier aux périodes improductives, était le bienvenu. Si l'argent avait favorisé "l'usine à gaz", le gigantesque, le centralisé,  la fin de l'argent aura vite permis la relocalisation, la décentralisation, la miniaturisation.

      On ne change cependant pas de système structurel en claquant des doigts et c'est un chantier qui demande du temps et devra se poursuivre encore de longues décennies. Mais le temps n'étant plus de l'argent, l'ingéniosité des hommes ouvre bien des portes.... 

 

émettre de la radioactivité très puissante.

En savoir plus : https://www.geoado.com/actus/comment-arreter-une-centrale-nucleaire-19069/
émettre de la radioactivité très puissante.

En savoir plus : https://www.geoado.com/actus/comment-arreter-une-centrale-nucleaire-19069/
Commenter cet article