Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Désargence.over-blog.com

Cent ans après ou l’an 2000

19 Décembre 2019, 10:35am

« Cent ans après ou l’an 2000», Edward Bellamy (écrivain américain, 1850-1898), première publication en 1891, sous le titre original “Looking Backward”, traduit et réédité en 2007, Éditions de l'Âge d'Or.

Résumé : Julian West, un jeune Bostonien aisé, né en 1857 et contemporain de l'auteur, se trouve mystérieusement projeté en l'an 2000, passant d'un monde d'injustices et de pauvreté noire à une société où règnent l'harmonie, la justice et la prospérité. Sous l'aimable férule du Dr Leete, de sa femme et de sa fille Édith, il découvre ce nouveau monde, ne manquant pas de faire de tristes comparaisons avec son époque d'origine. Dans cette nouvelle société, le problème ouvrier a disparu quand la nation a rendu obligatoire le travail — réparti équitablement — de 21 à 45 ans, avec pour unique employeur l'État : ainsi est constituée « l'armée industrielle ». Chaque citoyen voit son temps de travail aménagé selon la pénibilité de sa tâche, librement choisie (excepté lors des premières années).

Tout le monde — hommes et femmes, invalides compris — a le même revenu. Les écarts de richesse sont donc faibles et le luxe individuel s'est effacé au profit de l’opulence collective : grands restaurants, salles de spectacles, théâtres majestueux et concerts diffusés par téléphone sont à disposition de tous les citoyens, pour une somme modique. Chaque personne détient une « carte de crédit » (papier) d'approvisionnement, la monnaie fiduciaire n'ayant plus cours. L'État approvisionne les citoyens à partir de magasins nationaux, et fixe les besoins de production en fonction de la demande.

Commenter cet article