Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Désargence.over-blog.com

Amazon, parangon capitaliste…

11 Décembre 2019, 15:29pm

Publié par François

 

                Amazon est un monstre qui ne produit rien sinon un service que chacun de ses clients peut parfaitement accomplir lui-même. Peu s’étonnent que le monstre ait pour créateur un jeunot de 30 ans, fils d’adoption d’un immigré cubain, dont le rêve était d’être à la tête de la plus grande librairie du monde et qui devient la première fortune mondiale à 53 ans. Son entreprise emploie plus d’un demi-million de personnes dans le monde.

                L’entreprise est réputée pour exploiter ses employés de façon éhontée et pour payer le moins d’impôts possibles dans l’opacité la plus totale. Ses pratiques commerciales agressives soulèvent régulièrement des polémiques quant à son expansion à tous les domaines (du livre à l’électronique en passant par l’alimentation), au nombre de petites entreprises qu’elle a poussé à la faillite, mais, too big to fail, Amazon semble indéboulonnable.

                Dans une société sans argent, il est évident que l’univers Amazon n’aurait plus aucun sens. La seule chose qui serait à sauver serait sa gestion numérique. En effet, la possibilité d’avoir en accès libre tous les livres du monde entier, de pouvoir les télécharger, de les imprimer à l’unité selon les besoins, fait rêver. Sans argent, plus besoin d’éditeurs, de distributeurs, d’imprimeurs, de libraires, plus de critiques littéraires payés par les éditeurs pour promouvoir un livre. Il suffirait de comptabiliser les avis positifs des lecteurs, le nombre de téléchargements pour savoir si un livre mérite la lecture. Sans l’argent, plus d’auteurs à succès richissimes et d’écrivains fauchés qui sont oubliés faute d’une promotion adéquate. Plus de lecteurs hésitant devant un titre, contraints de choisir entre manger ou lire…

                Amazon est également symptomatique du capitalisme qui nous fait aimer cela même qui nous détruit. Combien de militants combattent les inégalités sociales et fiscales, protestent contre le gaspillage de matières et d’énergie faramineux dans le cas Amazon, réclament du local face à la mondialisation et qui périodiquement commandent sur Amazon un livre, un CD, un appareil ?... Dans quantité de situations, c’est le moyen le plus commode pour offrir un livre à un ami éloigné, pour accéder à un produit quand les premiers magasins dits de proximités se trouvent à une heure de route de son domicile, quand on est à l’étranger, etc. Rares sont ceux qui résistent et ne font jamais d’entorse au boycott qu’eux-mêmes proposent…                      C’est l’illustration même du capitalisme qui nous fait aimer ce qui nous détruit et nous rend complice de notre propre assassinat !...

Commenter cet article