Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Désargence.over-blog.com

Le mythe de Robin des Bois…

25 Novembre 2019, 16:54pm

            Jean Gadrey est sans doute notre contemporain qui a poussé le plus loin possible la tentation de prendre aux riches pour donner aux pauvres. En bon économiste, il a comparé des chiffres pour le moins édifiants. Par exemple, le revenu mensuel par “unité de consommation” (personne adulte isolé ou revenu familial divisé par le nombre de personnes) était en 2007 de 4 231€ pour les 10% les plus riches, de 641€ pour les 10% les plus pauvres.

            Il préconisait donc de prendre 10% de ces revenus élevés pour les répartir entre les plus pauvres. Il calculait à l’époque que les plus faibles revenus progresseraient de 66%, ce qui tout pour les séduire sans pour autant léser notablement les riches.  “Si nos élites ne gravitaient pas, presque toutes, du côté des 10 % du haut, et assez souvent du côté des 1 % les plus fortunés et de leurs réseaux, il y a longtemps que cela aurait été envisagé”, écrivait-il.

            Cette idée généreuse et attrayante est pourtant discutable du fait même du système monétaire. En effet, la ponction prévue par Jean Gadret sur les plus riches est évaluée à environ 20 milliards d’euros. Mais les cadeaux fiscaux et autres réductions tournent autour de 30 milliards, les deux tiers bénéficiant essentiellement aux plus riches, soit 20 milliards. N’est-ce pas plus simple de supprimer ces cadeaux fiscaux plutôt que de ponctionner pour les redistribuer ? Il y aurait tant d’autres richesses à mieux partager : le temps de travail, le temps libre, le travail domestique et familial, la liberté de choix de vie, les accès à la culture, etc.  Tout raisonnement dans le cadre d’une société marchande ne peut donner que des résultats incluant les limites de cet échange marchand, limites qu’impose la nécessité des profits financiers et donc l’inévitabilité des inégalités…

Commenter cet article