Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Désargence.over-blog.com

Des institutions...

25 Novembre 2019, 16:02pm

                A quoi donc servent nos belles et coûteuses Institutions internationales censées réguler nos bas instincts ? Elles ont pour charge de poser un cadre en tout, de donner force de loi à ce cadre et de l’adapter aux circonstances particulières. Nous connaissons bien sûr l’ONU (avec ses HCR et UNESCO), l’OMC, le FMI, la Banque Mondiale, l’OPEP (surtout quand le prix de l’essence augmente à la pompe), l’OMS (quand une épidémie menace de s’étendre à notre quartier). Nous connaissons moins l’AIE (agence internationale de l’énergie), la BRI (banque des règlements internationaux), l’OMM (organisation météorologique mondiale), etc., et certaines sont si discrètes que l’on peine à en trouver mention dans les médias. Il est bon de savoir que tant de gens veillent sur notre paix, notre santé, notre culture, nos échanges commerciaux, notre climat….

                Mais, ont-elles une quelconque efficacité ? L’ONU a-t-elle empêché une guerre, n’en a-t-elle pas suscité quelques autres, a-t-elle un jour utilisé la Déclaration des Droits de l’homme qu’elle a elle-même rédigée en 1948 ? L’OMC a-t-elle un jour décrété une loi favorable au bien être de tous les peuples et applicable sur l’ensemble de la planète ? Le FMI a-t-il sauvé un seul pays de la banqueroute, ne s’est-il jamais trompé sur le remède appliqué à un pays sous-développé au point d’aggraver l’état de ses finances ? La Banque Mondiale n’a-t-elle jamais favorisé des États spoliant leur peuple au profit de grandes puissances ou, à l’inverse, refusé des fonds à des États non alignés sur la pensée unique du moment ? L’OMS n’a-t-elle jamais truqué quelque peu ses préconisations pour ne pas nuire aux intérêts d’un groupe industriel, ne s’est-elle pas montrée fort indolente sur des pandémies dont on connaît les causes, les effets, les remèdes (à commencer par le paludisme dont on compte 200 millions de nouveaux cas chaque année) ?

                Non, définitivement non, ceux qui croient en l’efficience de grandes organisations internationales, qui en préconisent des nouvelles ou tentent de moraliser les anciennes, surtout en ce qui concerne l’économie, sont soit des naïfs, soit des pervers cherchant à nous abuser… En voilà une autre impasse rarement signalée “Voie sans issue” !

Commenter cet article